Abdoul Mbaye parle de maladresse et espère que les « nervis marrons » ne seront pas prioritaires après l’annonce de la création de 65 000 emplois

Politique

L’ancien Premier ministre et leader de Act (Alliance pour la citoyenneté et le travail), réagit aux 65 000 emplois promis au jeunes par le Chef de l’Etat, Macky Sall, pour réduire le chômage. Abdoul Mbaye qui parle de « maladresse », dit espérer que « les nervis marrons vus début mars ne seront pas prioritaires au recrutement ».

« Quelle maladresse! Des emplois promis aux jeunes, les premiers concerneront l’accroissement des effectifs de police. Des jeunes pour taper sur des jeunes. Espérons que les nervis marrons vus début mars ne seront pas prioritaires au recrutement », a-t-il écrit dans un tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 30 =