Le Maroc, terre d’un espoir de paix

FAITS DIVERS

Les délégués des administrations rivales libyennes se sont réunies dimanche dans la ville côtière de Bouznika, au sud de Rabat, lors d’une première réunion baptisée « Dialogue Lybien ».

Ces pourparlers, organisés à l’initiative du Maroc, ont rassemblé cinq membres du gouvernement d’accord national (GNA) basé à Tripoli, et cinq représentants d’un parlement dont le siège se trouve dans la ville de Tobrouk, dans l’est de la Libye.

Ce rapprochement survient deux semaines après l’annonce par les deux parties d’un cessez-le-feu surprise. La Libye a enduré près d’une décennie d’affrontements depuis le soulèvement de 2011, soutenu par l’OTAN, qui avait renversé Mouammar Kadhafi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 − 5 =